Déclaration des colistiers de la LCO 2020 à la Conférence de Presse du 29 mai 2020

La Liste Citoyenne au deuxième tour de l’élection municipale à Oloron Sainte-Marie : 

Une Liste Citoyenne n’est pas une liste qui prétend compter dans ses rangs ou représenter, plus qu’une autre, les citoyennes et les citoyens de la ville ! 

Si la Liste Citoyenne Oloron 2020 se différencie des trois autres, c’est par la manière dont elle fonctionne. En construisant collectivement son programme (plus de 200 personnes), avant de désigner une tête de liste. En désignant démocratiquement et collectivement ses colistiers. En garantissant qu’un mandat n’est pas un chèque en blanc. Et, surtout, en considérant que le moment de l’élection est le début de l’exercice démocratique et non la fin. L’élection ne doit plus être la récompense du politicien. 

Les résultats du premier tour : 

Le résultat du premier tour est vraiment très satisfaisant pour la Liste Citoyenne Oloron 2020. Les 13.75%, qui nous qualifient pour le second tour dès notre première participation, face aux trois « permanents » de la politique Oloronaise sont une réussite pour la dynamique écologiste, sociale et citoyenne que nous portons. 

Avec 13,75%, le mouvement citoyen est une force politique conséquente, légitime et influente. 

Cette réussite n’est pas une surprise. Nous avons proposé le programme le plus réfléchi, le plus abouti et le plus chiffré. Nous avons mené la campagne la plus engagée sur tous les terrains. 

Nous sommes les seuls à avoir mis au centre de notre projet l’écologie solidaire, le besoin de renouveau démocratique et l’économie locale qui sont en phase avec les préoccupations d’une partie croissante de la population Oloronaise et une réponse pertinente aux enjeux de notre temps. 

Sur le plan comptable, notre percée impacte fortement les trois habituels candidats, qui marquent tous un très net recul (par rapport au premier tour des précédentes élections municipales). 

Mais pas de triomphalisme. Le bon résultat de notre liste n’est pas une victoire. Il souligne aussi l’ampleur de la tâche qu’il reste à accomplir. Ce résultat nous oblige 

La gestion de la crise par les acteurs locaux : 

Nous sommes convaincus que tous les services de la ville, de l’intercommunalité ont fait de leur mieux pour gérer cette situation si difficile, malgré des conditions de stress très importantes. Nous les remercions très sincèrement pour leur professionnalisme. 

Au début de la crise, la LCO2020 a proposé l’organisation d’un « conseil de crise », composé de représentants des acteurs politiques, institutionnels, associatifs, de santé, de la culture, du commerce et de l’artisanat, et bien entendu des habitantes et des habitants de la ville. Ceci pour que l’action municipale, non urgente, puisse être concertée. 

Nous regrettons qu’aucun des élus de la majorité ou de l’opposition n’ait repris cette idée, ou proposé autre chose d’équivalent. 

La LCO2020 pendant la crise : 

La crise COVID-19 a brutalement fait surgir une série de sujets fondamentaux. Sujets qui étaient déjà préoccupants avant cela, tels que l’autonomie alimentaire, la soumission de notre économie locale à un modèle délocalisé et polluant, l’aggravation des inégalités sociales et l’immense fragilité du système de santé et globalement de tous les services publics. 

La Liste Citoyenne Oloron 2020 avait déjà bien intégré ces enjeux dans la construction de son programme et de ses propositions. Alors, bien que sans responsabilité politique officielle, nous n’avons pas hésité à mettre en œuvre concrètement une série d’entre elles. 

  • Sur l’économie locale, en proposant aux commerçants et entrepreneurs, une assistance pour  leurs démarches administratives (pour bénéficier des aides), une assistance pour la mise en place d’actions sur Internet (maintien de leur chiffre d’affaires) et en organisant des actions de solidarité économiques.
  • Sur l’alimentation et les circuits courts. Des membres de la LCO2020 se sont engagés dans la création de jardins partagés.
  • Sur la solidarité en venant en aide, au cas par cas, aux personnes dont nous apprenions qu’elles souffraient particulièrement de la situation
  • Sur le renouveau démocratique en proposant la création d’un conseil de crise (voir ci-dessus) et en obtenant la première diffusion publique et en direct sur internet d’un conseil municipal.

Encore une fois, pas de triomphalisme. Il s’agit ici de préciser certaines actions menées par la LCO2020 durant la crise. Mais nous savons que, partout sur le territoire, les élans de solidarité et d’ingéniosité se sont multipliés et qu’ils n’ont pas tous l’opportunité d’une conférence de presse pour en faire l’écho. 

La tenue du second tour le 28 juin. 

La démocratie doit vivre et avancer. La démocratie ne saurait rester en suspend indéfiniment. Les élus doivent être investis et les assemblées doivent siéger. 

Mais l’exercice de la démocratie a besoin de sérénité, de sécurité, d’échanges et de contacts humains. Il est aujourd’hui certain qu’aucun d’entre eux ne seront assurés à 100% d’ici à la tenue du second tour et à fortiori le jour du scrutin (28 juin). C’est parfaitement regrettable. 

C’est pourquoi nous recommandons la plus grande prudence à toutes les électrices et tous les électeurs, surtout parmi les populations dites à risque (âge, maladie, etc.). 

Notre projet, notre programme et nos propositions pour le second tour :

13,75%, ce n’est pas une victoire, mais ce n’est pas rien. Nous attendons de ce second tour qu’il nous permette de progresser encore, d’inscrire notre projet et nos valeurs dans la durée et de faire entrer les premiers élus citoyens au conseil municipal d’Oloron Sainte-Marie. 

Le premier tour l’a démontré mathématiquement, ce mouvement citoyen est la dynamique d’avenir. 

La crise COVID-19 a rendu les propositions de la Liste Citoyenne Oloron 2020 encore plus essentielles et légitimes : 

  • La production locale de notre alimentation,
  • Le sauvetage de notre système de santé et de ses infrastructures locales
  • Le développement d’un écosystème économique local, vertueux équilibré et plein de sens.
  • L’implication des habitantes et des habitants
  • Une nouvelle vision de la mobilité, offrant plus de sécurité, plus douce, plus économique et moins polluante. 

Nous allons reprendre ces propositions et les confronter à l’actualité pour réaffirmer et démontrer qu’elles apportent, plus que jamais, des réponses sérieuses et responsables aux différentes problématiques de notre temps. 

Nous travaillons pour l’avenir et les générations futures. 

La conduite de la campagne : 

Cette situation inédite dans laquelle va se dérouler cette campagne peut jouer en faveur de la Liste Citoyenne Oloron 2020, dans le sens où cette situation est parfaitement nouvelle. 

Or, cette campagne électorale est une première pour la grande majorité d’entre nous. Depuis le début, nous avons dû faire face à beaucoup de situations nouvelles pour nous, et toujours nous montrer créatifs, sérieux et efficaces. 

Nos concurrents ont déroulé la même méthode que celles employées par leurs partis au cours des quarante dernières années et par eux-mêmes depuis vingt ans. La nouveauté est quelque chose qui ne fait pas parti de leurs habitudes, cette situation doit leur donner le vertige. 

Les opportunités de fusion.

Par principe, la Liste Citoyenne Oloron 2020 est ouverte à la discussion avec tous les acteurs. Cette discussion devra se faire exclusivement sur la base des valeurs et du programme. 

La campagne du premier tour a démontré que les trois habituels candidats revendiquaient des intentions louables, d’ailleurs bien inspirées de notre propre programme. Mais en matière de politique, le temps des promesses non tenues est révolu. 

En pratique, nous aimerions pouvoir constater dans les faits qu’il ne s’agit pas que de paroles en l’air. Ou obtenir d’indiscutables garanties sur le financement de l’action sociale, sur la protection réelle de l’environnement et la lutte contre les effets du réchauffement climatique, sur la priorité absolue donnée à la préservation et au développement de l’économie locale et enfin sur la nécessité de renouveler et d’assainir les pratiques politiques, la démocratie locale et le rapport des citoyens à leurs élus. 

Nous savons que certains seront plus enclins que d’autres à engager une telle discussion, mais notre démarche s’inscrit dans une dynamique d’avenir et de modernité. Un maintien au second tour, pour faire valoir ces valeurs dans le temps, serait tout à fait logique si nous n’obtenions pas satisfaction sur ces éléments fondamentaux.