Oloron Sainte-Marie. Assainir les finances publiques grâce aux énergies renouvelables ?

Mis à jour : 4 déc 2019

Le recours aux énergies renouvelables est l'un des outils de la lutte locale contre le réchauffement climatique. Mais à Oloron Sainte-Marie comme sur tout le territoire du Haut-Béarn, les énergies renouvelables pourraient aussi offrir à la collectivité un moyen d’assainir en partie ses finances (jusqu'à présent bien mal menées) et de retrouver une capacité d’investissement dans les équipements et les services publics.


Exemple de la Communauté de Communes de Fresnes-en-Woëvre (Région Grand-Est), où la cantine scolaire se met au vert.

Après avoir privilégié les circuits courts et l’approvisionnement auprès des fournisseurs locaux, la cantine poursuit son chemin vertueux et s’attache à limiter les émissions de CO2 dans le cadre de son fonctionnement quotidien.


C’est ainsi que la communauté de commune a décidé de valoriser la toiture du bâtiment en l’équipant d’une centrale photovoltaïque. Cette dernière, d’une puissance de 100kWc couvrira un tiers des besoins en consommation électrique du bâtiment.


Au-delà de l'impact écologique majeur, ce projet propose une véritable performance économique, au service de la collectivité. En effet, en vingt ans, la collectivité va économiser plus de 220.000 euros (amortissement du projet compris) en dépenses énergétiques, ce qui représente une économie substantielle. Par ailleurs, le surplus d’énergie produite, en particulier durant les vacances scolaires, sera revendu à EDF, offrant ainsi une source de revenus supplémentaires à la commune.

Les ressources financières que représentent d'une part les importantes économies réalisées et d'autre part les revenus tirés de la vente du surplus d’énergie, offrent à la collectivité plus de moyens pour investir dans les équipements et les services publics.

Enfin, ce type de projet étant éligible au titre du programme « CLIMAXION » initié par la région, il bénéficiera d’une subvention représentant un tiers du coût de l’opération.


Chiffres clés :

  • Energie annuelle consommée par la cantine : 300.000 Kwh

  • Energie annuelle produite par la centrale : 98.000 Kwh

  • Coût de l’Installation : 141.000 €

  • Subvention : 37.000€

  • Taux d’autoconsommation : 84%